Les familles en voie d’extinction aident une autre famille en voie d’extinction

Le WWF lance une campagne pour sauver les tigres sauvages

Mardi 21 avril 2015 — Il ne reste que 3.200 tigres vivant encore à l’état sauvage dans le monde entier. Et leur nombre diminue de jour en jour. C’est pourquoi le WWF lance aujourd’hui une campagne destinée à sauver les tigres en s’adressant directement aux personnes en voie d’extinction. Saviez-vous que plus de 30 % des Belges possèdent un nom de famille en voie de disparition ? Il ne reste que 156 Simenon sur notre territoire, à peine une cinquantaine de Brel et 49 Magritte. Avec cette campagne, le WWF aborde de manière très personnelle une problématique qui n’est pourtant pas très proche de notre pays. Que votre nom de famille soit presque éteint ou à l’inverse, très répandu comme celui de Myriam Leroy, faites le test sur sauvezletigre.be et adoptez un tigre en lui donnant votre nom de famille.

Les familles en voie d’extinction sauvent une famille en voie d’extinction

3200 tigres sauvages encore en vie sur toute la planète, c’est très peu. L’espèce est réellement menacée et pour faire prendre conscience de la gravité de la situation, le WWF veut faire réfléchir : et si vous étiez aussi en voie de disparition ? Gwendoline Viatour, porte-parole du WWF : « L’idée de la campagne est d’interpeller et de faire connaître la problématique de la disparition des tigres de manière créative. Nous voulons que les belges se sentent concernés par la situation, même s’il n’y a pas de tigres à l’état sauvage dans notre pays. Via le site www.sauvezletigre.be chacun peut voir si son nom de famille est en voie d’extinction. C’est une manière ludique d’établir une relation de proximité avec les tigres. Sur le site, on invite les familles en voie d’extinction à adopter symboliquement un tigre en leur donnant leur nom et ainsi agrandir leur famille. Bien entendu, nous invitons également les familles qui ne sont pas du tout menacées d’extinction à aider à la sauvegarde de ce magnifique animal. Tout comme Myriam Leroy le montre dans sa vidéo, chacun peut partager l’information et faire un don ».

 

95% des tigres décimés en un siècle

Un chiffre qui fait froid dans le dos : 95% de la population des tigres a disparu au cours du siècle dernier. À ce jour, il y a plus de tigres en captivité aux Etats-Unis(1) que de tigres sauvages dans la nature ! Parmi les 9 sous-espèces du tigre sauvage, 3 se sont déjà éteintes au cours de ces dernières décennies. Et pour cause : le tigre a perdu une grande partie de son territoire au profit de l’agriculture, l’exploitation forestière et l’installation d’infrastructures (mines, routes, usines, …). Aujourd’hui il ne reste plus que 7% de son habitat d’origine. Pour subsister, il a besoin d’une végétation dense et de proies en suffisance. Des territoires trop petits offrent moins de proies et isolent les tigres les uns des autres ce qui rend la reproduction compliquée. Sans compter que cela rend les félins plus visibles pour les braconniers. En effet, en plus de la destruction de son habitat, ce qui menace le plus l’espèce est le braconnage. Pour maintenir des tigres sur la planète, il faut préserver ses espaces de vie et développer une politique de lutte internationale efficace contre le braconnage et le commerce illégal.

 

Du tigre à étaler sur votre visage ou pour décorer votre salon

Le braconnage est la menace la plus directe pour les tigres(2). Ils sont littéralement massacrés par les braconniers puis découpés en morceaux qui sont vendus à prix d’or sur les marchés noirs. Contrairement à d’autres espèces tuées pour une seule partie de leur corps (comme les éléphants pour leurs défenses en ivoire), dans le tigre tout est commercialisé. De sa peau pour la décoration, en passant par ses dents et griffes pour la création de bibelots et amulettes. Ses os sont quant à eux bouillis jusqu’à ce qu’ils se transforment en une sorte de glue puis séchés et réduits en poudre et ensuite utilisés dans la pharmacopée orientale(3) pour lutter contre les rhumatismes, les ulcères ou encore les furoncles.  Bien qu’il n’existe évidemment aucun effet positif sur la santé scientifiquement prouvé.

Pour alimenter ce marché illégal, les braconniers n’hésitent pas à pénétrer au cœur des espaces protégés(4) dans le but d’abattre les animaux. Pourtant, les tigres sont ce que l’on appelle une espèce ‘parapluie’. En les protégeant, on protège également leur écosystème et les autres espèces qui y vivent. Etant au sommet de la chaine alimentaire, ils permettent d’éviter la prolifération des herbivores, ce qui favorise la préservation des sols et des réserves en eau. Avec sa disparition, c’est tout un écosystème qui est en danger, au détriment également des populations qui en dépendent.

 

Objectif : doubler le nombre de tigres d’ici à 2022

Depuis 2010, le WWF a mis en place la Tigers Alive Initiative dont la mission est simple : doubler la population de tigres d’ici à 2022, prochaine année du tigre sur le calendrier chinois. Dans le cadre de cette initiative, le WWF est particulièrement actif dans 7 réserves naturelles réparties sur 13 pays(5) et agit à tous les niveaux possibles (sur le terrain, auprès des décideurs politiques, des entreprises du grand public).

 

Les actions du WWF pour la sauvegarde du tigre :

  • Permettre l’installation et la gestion de nouvelles réserves naturelles, ou l’accroissement des réserves existantes. Permettre aussi de relier ces réserves entre elles à l’aide de corridors écologiques ;
  • Etudier les tigres afin de mieux pouvoir les protéger ;
  • Soutenir et équiper les patrouilles anti-braconnage ;
  • Soutenir et travailler avec les communautés locales pour protéger les tigres et pour identifier et arrêter les braconniers ;
  • Plaidoyer auprès de l’industrie du papier et de l’huile de palme afin de protéger les zones importantes pour les tigres ;
  • Plaidoyer auprès des autorités et pouvoirs politiques pour s’assurer que les tigres soient une priorité et que les engagements soient remplis ;
  • Informer le grand public, mettre en place des campagnes de sensibilisation (en particulier en Asie) et de récolte de fonds ;
  • Lutter pour une politique internationale forte contre le commerce illégal des espèces sauvages (qui représente 19 milliards de dollars par an, et est le 4e commerce illégal dans le monde).

Les dons récoltés aident le WWF dans ces différentes missions et sont essentiels pour que les tigres puissent encore rugir sur notre planète.  

Myriam Leroy est l’ambassadrice de la campagne sauvezletigre.be. Découvrez sa vidéo sur le site ou via ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=qWGY_luDFls

 

### Fin du communiqué ###

 

1. On dénombre environ 5000 tigres en captivité à travers les Etats-Unis.

2. Selon TRAFFIC[2] (organisation de lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages), entre 2010 et 2012, environ 1500 tigres ont été tués.

3. La Chine, Vietnam et Laos sont les principaux pays consommateurs de produits à base de tigre

4. Plus de 90% des saisies ont lieu a proximité immédiate d’une zone protégée : 11% à l’intérieur et  même 79% dans un rayon de 50 km.

5. Le Bangladesh, le Bhoutan, le Cambodge, la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, le Népal, la Russie, la Thaïlande et le Vietnam.

Faites-vous, comme le tigre, partie d'une famille en voie d'extinction ?

Direct Mailing
Myriam Leroy - ambassadrice Sauvezletigre.be
Myriam Leroy - ambassadrice Sauvezletigre.be
Carte de l'évolution des territoires du tigre
© Klein & Hubert / WWF
© naturepl.com / Edwin Giesbers / WWF-Canon
Banner