La Belgique pionnière dans le domaine des drones grâce à IDRONECT

Une startup belge réunit tous les acteurs autour d’une plateforme SaaS

Mardi 2 février 2016 — Nous sommes dans une année décisive pour les drones en Belgique et en Europe. L’arrêté royal concernant les drones civils à usage professionnel devrait être signé vers la mi-mars. Les implications sont très nombreuses et il en ressort une multitude de possibilités pour les agriculteurs, les photographes, les journalistes, les services de sécurité, et, à long terme également, le domaine logistique. Une croissance exponentielle est d’ailleurs à prévoir dans ce secteur. A court terme, l’industrie du drone en Belgique pourrait générer quelque 2.000 emplois. Cette croissance amène également son lot de défis fondamentaux dans des domaines tels que la sécurité, la confidentialité et l’administration. C’est là qu’intervient la valeur de la startup belge IDORONECT. Aujourd’hui, IDRONECT est la seule solution digitale effectivement opérationnelle pour la gestion des drones en Belgique : sur une même plateforme, les pilotes peuvent contrôler leurs drones et demander des autorisations de vol ; les portals peuvent planifier le trafic aérien et suivre les drones en live ; et enfin le gouvernement peut évaluer les demandes de vol et délivrer les autorisations en quelques clics.

Des vols commerciaux au printemps prochain
Avant l’été prochain, il sera possible en Belgique d’effectuer des vols commerciaux avec des drones. La Ministre Jacqueline Gallant (MR) indique dans son arrêté royal que l’utilisation des drones est autorisée jusqu’à 10 mètres pour un usage personnel, et jusqu’à 90 mètres pour l’usage professionnel.

“Concrètement, cela signifie que les vols restant dans le champ de vision du pilote seront autorisés”, explique Tom Verbruggen, fondateur de IDRONECT. “Pour les secteurs tels que l’agriculture, le journalisme et la sécurité, cet arrêté royal soulève un éventail de possibilités et un potentiel de 2.000 emplois à court terme. Pour la Direction générale du Transport aérien, cela signifie une partie non négligeable d’administration et de communication supplémentaires avec les personnes pour lesquelles le domaine de l’aviation est encore inconnu. C’est également la même chose pour les pilotes de drones et pour les autorités compétentes qui devront accorder les vols (par exemple les villes et les communes). Avec IDRONECT, nous apportons une solution à toutes ces personnes. IDRONECT est un ‘one-stop-shop’ pour tout le monde, explique Tom Verbruggen.

D’un arrêté royal à la pratique quotidienne
IDRONECT garantit qu’une fois l’arrêté royal entré en vigueur, un processus efficace sera mis en place pour intégrer la gestion des drones auprès de tous les acteurs. C’est la première solution digitale au monde qui va connecter tous les partenaires et acteurs en matière de gestion des drones (pilotes, opérateurs, autorités, portals et écoles) et faire voler les aéronefs sans pilote de manière intuitive, sécurisée et simple. Le système a été conçu par une personne expérimentée au sein du secteur aérien, l’ingénieur et pilote Tom Verbruggen, qui, avec le co-fondateur et ingénieur informatique Chris De Rouck, a conçu la plateforme en étroite collaboration avec la Direction générale du Transport aérien. Grâce à cette plateforme, les pilotes peuvent demander et indiquer un vol en quelques clics.

Economie de temps et d’argent pour le gouvernement
L’objectif d’IDRONECT est de rendre la gestion des vols plus intuitive et sécurisée pour tout le monde. Via ce système, les autorités peuvent plus facilement et plus rapidement valider et autoriser une demande de vol. De la sorte, le processus administratif de la Direction générale du Transport aérien est très clair : avec l’utilisation de IDRONECT, le nombre de demandes erronées ou incomplètes sera réduit à zéro. Toute demande qui arrivera sur le bureau de la Direction générale du Transport aérien sera correctement identifiée (étiquetée) afin que l’administration sache directement quelle action est nécessaire.

Prenons un exemple concret : en tant qu’utilisateur professionnel de drones qui exerce une activité à haut risque (comme le survol de grandes foules), un dossier spécifique doit être envoyé à la Direction générale du Transport aérien. IDRONECT automatise ce processus : la plateforme pose automatiquement les bonnes questions au pilote, pointe tous les risques de sécurité et fait en sorte que le dossier soit directement accessible dans l’outil IDRONECT que la Direction générale du Transport aérien utilise. Naturellement, cela va de pair avec une économie de temps et d’argent considérable pour le gouvernement, comme pour le pilote.

Couplé avec du geofencing en temps réel
La hausse des vols de drones à caractère commerciaux montre qu’il y a beaucoup de nouveaux acteurs dans notre espace aérien qui n’ont aucun lien avec l’aviation traditionnelle.

“Il est évident qu’avec IDRONECT, nous voulons jouer un rôle important dans la croissance de l’économie des drones en Belgique. Nous voyons ce rôle d’une part au niveau administratif grâce à la facilitation des processus, et d’autre part au niveau de la sécurité”, ajoute Tom Verbruggen. “C’est pourquoi avec IDRONECT, nous avons également un tracking et un geofencing en temps réel : lorsqu’un drone dévie de son parcours initial, une alarme se met automatiquement en marche. C’est alors aux autorités compétentes de prendre les mesures qui s’imposent”.

La Belgique en pionnier
Dans le seul espace aérien belge prévu exclusivement pour des tests avec des drones, celui du Limburg Regional Airport, IDRONECT en collaboration avec la direction générale du Transport aérien est le premier outil au monde qui permet de mettre en contact tous les acteurs au sein d’une même plateforme. Avec le vol de démonstration d’aujourd’hui, IDRONECT a montré que, même dans le monde complexe de l’aviation, il est possible de faire voler un aéronef sans pilote de manière flexible, intuitive et simple.

Lorsque la Belgique aura légiféré en matière de drones, le système sera entièrement opérationnel dès le jour 1. Erika Billen, spécialiste des drones à la Direction générale du Transport aérien, réagit de manière très enthousiaste :

“Des initiatives comme IDRONECT donnent un élan supplémentaire à la percée des drones en Belgique. Nous sommes ravis de pouvoir montrer que les entreprises belges et le gouvernement travaillent ensemble à l’innovation et prennent la tête au niveau international”.

La bourgmestre de Saint-Trond, Veerle Heren, est également enthousiaste concernant le choix de sa ville comme plateforme de lancement pour le nouvel outil software :

" Le DronePort de Brustem a été fondé pour faciliter la collaboration et donner de l’élan aux entreprises de softwares, hardwares et de services dans un secteur qui se développe rapidement. Le choix de la démonstration de cette nouvelle plateforme software au DronePort de Brustem montre l’importance et la nécessité de ce campus où l’innovation et la création de nouveaux emplois vont de pair”.

Tom Verbruggen de IDRONECT voit déjà plus loin :

“Le transport de marchandises via des vols de drones préprogrammés, que le secteur logistique regarde encore aujourd’hui avec attention, font partie de notre avenir. Tant en terme de réglementation que d’administration, je suis convaincu qu’en Belgique, nous sommes en pole position pour devenir un ‘droneland’. Pourquoi n’invitons-nous pas des acteurs comme AMAZON expérimenter ces services en Belgique ? Notre administration est prête pour cette nouvelle ère. Avec IDRONECT, nous voulons déjà signifier pour l’industrie des drones, ce que Google était pour les bibliothèques : oubliez le papier et gagnez infiniment de temps – même dans les airs”.

À propos de IDRONECT
IDRONECT est la plateforme software qui connecte tous les partenaires (acteurs) de la gestion des drones : opérateurs, pilotes, écoles, portals, et autorités – même le grand public.

Aujourd’hui, IDRONECT est la seule solution digitale pour l’enregistrement obligatoire, l’analyse de risques, la gestion sécurisée et le suivi en temps réel des vols de drones en Belgique, qui est entièrement opérationnelle. Grâce à une excellente collaboration avec BCAA, IDRONECT est capable d’effectuer des vols sans pilotes très facilement et de manière sécurisée pour tout le monde. 

Logo IDRONECT
Drone Air
Drone
IDRONECT platform
Drone 2
IDRONECT platform 2
Drone Air2
Drone Air 3
Drone Air 4
IDRONECT team
Tom Verbruggen
Chris De Rouck
Roeland Pelgrims
Chris De Rouck - Roeland Pelgrims - Tom Verbruggen - Joris Noreillie
Jack Waldeyer - Erika Billen - Chris De Rouck - Roeland Pelgrims - Tom Verbruggen - Joris Noreillie - Veerle Heeren - Peter Dedrij
Jack Waldeyer - Tom Verbruggen
Tom Verbruggen
Erika Billen
Tom Verbruggen
Veerle Heeren
Chris De Rouck